Strangers in the night

Ça commence toujours par une absurdité, une connerie, une sollicitation de survenue inopportune, qui vous plonge dans le désarroi et vous laisse une cicatrice moche et dégoûtante.

Parfois le goût amer dans la bouche a comme origine un simple message laissé sur un répondeur, et écouté en sortant de cours : « Allô oui c’est l’hôpital ! Vous faites partie des étudiants en médecine qui travaillent comme aide-soignant ? Votre carte d’identité est périmée, on peut pas faire votre contrat, et on peut pas Lire la suite

Publicités

A qui profite la crème ?

Avertissement aux lecteurs : l’ensemble des billets de cette rubrique « Barbara Gourde » auront comme point commun de n’aborder aucun sujet grave, et seront à haute teneur en futilités, poufitudes et niaiseries, autrement appelés « trucs de filles », les filles étant écervelées et superficielles c’est bien connu.

Qu’est-ce qu’un produit cosmétique ? (j’avais prévenu hein, je commence au taquet)
On dénomme ainsi toute substance destinée à être mise en contact avec diverses parties superficielles du corps humain, notamment l’épiderme, les systèmes pileux et capillaires, les ongles, les lèvres, les organes génitaux externes, les dents et la muqueuse buccale ; et ce en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, protéger, parfumer, maintenir en bon état, de modifier leur aspect ou d’en « corriger » l’odeur.
Rien de très ambitieux en somme…

Ainsi, la cosmétologie c’est un peu le monde de la grosse marrade, et d’ailleurs jusqu’à des temps finalement assez récents c’était carrément la fête. Un dentifrice au verre pilé, une crème de jour à base de gencive de porc, ou un rouge à lèvres testé sur des anus de lapins Fauve de Bourgogne albinos, pas de problème. Il n’y avait aucune réglementation et l’on pouvait Lire la suite