Le grand test de l’été : quel médecin êtes-vous ?

Le temps a beau être un peu pourrave, c’est quand même l’été. L’année prochaine on vous vendra peut-être une ou deux techniques pour rentrer dans votre maillot de bain (ou au moins ne pas trop en sortir) et gommer le capiton disgracieux, on vous prédira peut-être les tendances mode de la rentrée, on vous révèlera peut-être ce que les hommes et les femmes attendent de leur(s) partenaire(s) au lit. En attendant, on vous a concocté un petit test, histoire de savoir où vous vous situez par rapport à vos collègues.

Vous connaissez le principe : vous faites la somme des petits symboles associés aux réponses, et vous vous reportez ensuite aux résultats en bas de page. Plusieurs réponses par question sont permises, mais avec une petite nuance : la question 1 par exemple ne peut vous rapporter qu’une seule « petite croix » au maximum, même si vous avez plusieurs réponses avec ce symbole.

C’est parti !

.

Question 1. Pour vous, la médecine, c’est :

– Une vocation. (∞ ×)

– Un héritage. (Δ)

– Un défi de Lire la suite

Publicités

Ma fiche, ma bataille

La sixième année de médecine se termine par un concours, à mon époque ça s’appelait encore le concours de l’internat, maintenant ça s’appelle l’ECN (no comment hein).

C’est un concours, il ne s’agit pas d’être bonne, il s’agit d’être meilleure !
Pour réussir j’avais mis au point une méthode dont j’étais assez fière (étudiants qui passez par là arrêtez vous, c’est une méthode incroyable) :
…..– ne faire aucune impasse,
…..– être béton sur toutes les questions classiques, parce que si ça tombe ça ne pardonne pas,
…..– être béton sur toutes les questions pas classiques, parce que si ça tombe c’est le jackpot !
Héhé, vous avez vu comme j’étais rusée ?

Et pour y arriver j’avais un truc (étudiants qui passez par là…) : travailler, tout le temps, beaucoup, plus que les autres, et puis tout le temps aussi (oui je sais je l’ai déjà dit).
Cette année-là j’ai donc failli devenir folle, folle de travail, de stress… C’est presque impossible à décrire. Je vais quand même essayer en vous racontant un truc. Un truc de ma folie de D4.

La colonne vertébrale de ma méthode de travail c’était Lire la suite