La mort en face

Quand j’étais en P2, flottant gaiement dans ma blouse taille 5, j’ai vu mon premier mort. Il était dans la 3ème chambre à gauche. La porte était ouverte quand j’étais passée le matin. Il s’appelait Monsieur F. Je ne sais plus de quoi il est mort, je me souviens que la veille, j’avais vu chez lui ma première dyspnée de Kussmaul. J’ai appris que c’est grave une dyspnée de Kussmaul, et qu’en médecine, les gens meurent (en fait, je l’avais déjà vu à la télévision, dans « Urgences », que les gens pouvaient mourir… mais ce n’est quand même pas pareil en vrai).

Quand j’étais en D2, flottant gaiement dans mon pantalon toujours taille 5 du SAMU, j’ai vu mon premier mort défenestré. Je revois la cour de l’immeuble en brique et la compagne de cet homme. Elle criait : « C’est de ma faute, c’est de ma faute ! » Il l’avait menacé de sauter si elle appelait la police, elle avait appelé la police, il avait sauté. J’ai compris que lors d’un décès, c’est surtout de l’entourage dont il est urgent de s’occuper. Ce que l’on n’a pas fait, car appelés sur une autre intervention, mais je me console en me disant qu’un médecin comme Armance a pu finalement Lire la suite

Publicités

L’amour est dans le préjugé

Septembre 2013.

Ça fait déjà plusieurs mois que je suis en contact avec Totomathon. Totomathon, c’est un gars qu’est sur Twitter, un « twitto », comme on dit. Il est pneumologue, pneumologue dans un grrrrand CHU de la capitale. Alors quand, en septembre, il m’a proposé qu’on fasse un blog ensemble, j’ai tout de suite compris que c’était pour se moquer de moi, petit généraliste remplaçant en zone rurale. Il allait pouvoir m’embrouiller avec des notions de physiologie respiratoire, d’EFR et de respirateurs. Sans compter qu’il allait aussi pouvoir facilement m’influencer avec son aura de grrrrand spécialiste (mais pas par la taille) en me vantant les mérites du tout dernier diskus-spray-turbuhaler-suppo, reprenant le discours de Mlle Bigueboubze, sa visiteuse médicale préférée. Si j’aimais les blagues de merde, je dirais qu’il me pompe un peu l’air.

Mais c’est un gars sympa qui m’a tout de suite rassuré en me disant qu’il y aurait aussi une dermatologue, La Boutonnologue, qui participerait. Enfin je suis plus très sûr, maintenant, je crois que les dermatologues ont un cursus différent de celui des esthéticiennes, mais de là à dire qu’elles font des études de médecine comme nous, j’en mettrais pas ma main à couper. Il m’a dit qu’elle travaillait avec lui au CHU, je me demande ce qu’elle peut bien y faire.

.

Janvier 2013.

Quand Totomathon m’a donné RDV pour la 1ère fois à la cafétéria de l’hôpital, il m’avait dit : « Tu me reconnaîtras, j’aurai une canule de trachéo à la main. » J’ai bien compris le message à peine subliminal : moi je suis pneumologue, je fais de la réanimation, j’ai un gros ……………………… stéthoscope. Et moi je suis une connasse de dermatologue, c’est ça ? J’avais failli Lire la suite